22 décembre 2013

Le Nindo

Le Nindo

sensei-tarikTakishugyo

CONCEPT DU NINDO

Qu’est ce que le Nindô ?

Le Nindô représente l’esprit comme le Ninjutsu symbolise la forme d’une pratique du combat ninja (Ninpô). Il symbolise la voie de l’ascension de la montagne des cinq éléments du concept Nindô : taijutsu, genjutsu, zenjutsu, shinjutsu et ninjutsu.
Le Nindô est avant tout un concept de développement de la pensée incorporée ou conscience de la force d’énergie dans l’art martial.
Il faut bien faire la différence entre le Nindô (maîtrise du soi), le Ninjutsu (maîtrise de l’art) et le Ninpô (maîtrise du combat).
Si l’on veut faire une comparaison avec les arts martiaux chinois pour mieux cerner la différence de pratique :
– le Nindo serait l’aspect « interne ou énergétique » (neijia) comme le Chi Kong, Tai Chi Chuan, etc.,
– le Ninpô serait l’ aspect « externe ou combat » (waijia) comme par exemple le Kung Fu, Karaté, etc.,
– le Ninjutsu  serait la fusion des deux aspects dans la technique ou l’art martial (wushu). Comme rien n’est totalement yin ou yang, chaque forme peut se travailler selon son orientation artistique.

Par conséquent, le Nindô est avant tout à la fois un travail mental et physique permettant au combattant une maîtrise de soi-même dans son art martial quelle que soit sa discipline. Sa pratique, à tous niveaux, ne modifie en rien l’enseignement du Ninjutsu (tout style confondu)  ou d’une autre discipline martiale quelle que soit son appellation.

Comment démarrer dans le Nindô ?

Par l’expérience et le discernement, le Nindô dans son approche ne peut être enseigné qu’à des élèves bien avancés dans le Ninjutsu ou une autre discipline car le Nindô est comme le prolongement de : « la main du pratiquant par son esprit ». De ce fait, ce n’est qu’à partir d’un certain degré ou grade de ceinture noire que l’élève pourra accéder aux premiers enseignements fondamentaux du Nindô.

Pourquoi être prêt pour le Nindo?

Il faut bien comprendre que le Nindô représente une force mentale  qui incomprise ou mal appliquée seraient préjudiciable  sur l’ensemble de son évolution personnelle dans les arts martiaux.  Le Nindo puise son essence dans le savoir ancestral des sciences et philosophies des arts martiaux énergétiques, mais constitue un nouveau paradigme, une force d’énergie encore plus élaborée que celle utilisée par le passé de l’humanité.

Le Nindo, en plus du travail énergétique du ki humain et terrestre, fait appel aux forces célestes  lors des shugyô ou exercices en rapport avec les cinq élements.
Il faut donc être équilibré et progresser par palier afin de ne point s’égarer en chemin intérieur ou   extérieur !
La voie « Ninja » est très difficile à suivre car elle symbolise la voie de l’excellence dans l’union ou la neutralité des forces d’énergies opposées et complémentaires que l’on retrouve sous divers symboles dans chaque tradition culturelle (ex; yin/yang).

Pourquoi le Nindô ?

A tout combattant instruit martialement, il faut une voie vers la sagesse.
Un nindôka  doit pouvoir comprendre qu’il ne peut pas s’exercer dans une discipline martiale sans conscience de ce qu’il pratique :
– Ex ; la pratique d’un kata quelle que soit la forme, réalisée et reproduite machinalement sans penser, restera toujours un kata primaire.
Maintenant,  faite « rentrer »  votre esprit dans votre « kata » et vous réaliserez que votre concentration sera supérieure et que vos mouvements seront plus ajustés et précis.
Beaucoup d’autres applications par ce processus permettent l’accès à des niveaux supérieurs de l’esprit individuel de l’élève.
Dans l’école Nindokan, c’est  la quête de la sagesse que l’on s’efforce de mettre en application tout en restant très ferme sur l’application du code moral du budoka.

Ninjutsu 77

Photo 21-07-2016 09 28 02